La NiceForest – une forêt pour notre futur

Un projet qui vise à terme la plantation de trois millions d’arbres

En 2015 avec l’association NiceFuture, nous avons soutenu les premières plantations d’arbres avec des peuples indigènes. Environ 5’000 arbres ont été plantés. La reforestation avec les peuples indigènes est aujourd’hui d’autant plus essentielle, dans le contexte actuel des feux et de la déforestation massive. Nous souhaitons désormais changer d’échelle et faire grandir ce projet à travers la Fondation pour le Vivant.
Avec la NiceForest, nous voulons :
  • Travailler avec les peuples premiers, notamment le peuple Puyanawa, gardiens du vivant.
  • Permettre la plantation d’arbres endémiques avec un travail progressif de plantation de nouvelles espèces au fur et à mesure du retour de la biodiversité, sur plusieurs années, ce qui permet de recréer de nouvelles forêts primaires.
  • Financer des projets unissant les sagesses des peuples premiers et celles des scientifiques ou praticiens de la forêt.

Plantation par les peuples premiers d’Amazonie

La Fondation va travailler principalement avec les peuples Puyanawa et les 10 autres peuples premiers entourant ce peuple central dans l’état de l’Acré. Ceux-ci se sont déjà révélés des partenaires fiables lors de précédentes collaborations. Des études des sols, pour un déploiement progressif sur les hectares déforestés par les colons ont été mises en place avec des institutions.
Sur ces territoires, en discutant avec les peuples indigènes et les acteurs du terrain, nous avons l’espoir de pouvoir planter 3 millions d’arbres en 10 ans.
 En plantant des arbres, nous permettons aussi à ces communautés de prendre soin de la forêt et d’en être les gardiens.

La garantie du suivi

La Fondation s’occupe du suivi et d’un rapport annuel.
 Une personne spécifique hélvético-brésilienne va régulièrement sur place pour collaborer directement avec les Puyanawa et échanger sur les besoins, préoccupations et avancements. Un rapport annuel sera fourni chaque année avec une géolocalisation des plantations d’arbres.
 Le peuple Puyanawa ayant une bonne infrastructure, il est possible aussi d’organiser des rencontres sur place afin de participer ou de visiter les plantations.

De la naissance des arbres à la création de forêts riches en biodiversité

Les peuples premiers connaissent la forêt et les processus d’interliens existants afin de permettre à nouveau la floraison d’espace riche en diversité animale, végétale en lien avec les arbres.
 Sur un terrain vierge, ils plantent pour commencer des arbres fruitiers qui feront revenir certaines espèces végétales et certains oiseaux. Quand cette nouvelle richesse de vie vient compléter les plantations, ils plantent de nouveaux arbres plus importants qui pourront croitre à travers ce riche environnement. A nouveau, l’écosystème va s’enrichir avant une troisième plantation.
 C’est ainsi qu’ils arrivent petits à petits à accompagner la création de nouvelles forêts primaires.