Vision Future : Régénération de terres pour l’humanité

A partir de 2020, nous allons nous mobiliser pour acheter ou racheter des terres en Europe et chez certains peuples premiers. Ces terres auront chacune leurs spécificités, elles auront chacune leur « gardien ». Selon les cas, elles pourront appartenir à la Fondation ou aux peuples premiers. Notre volonté est de les dédier à l’humanité entière. Nous voulons que ces Terres soient reconnues par l’UNESCO comme espaces de vie pour les générations futures. Ces terres auront aussi comme fonction d’être des lieux d’échange de connaissances qui offriront de premières expériences aux jeunes sortants de leurs études. En somme, nous voulons créer une université du vivant !

Voici les lieux qui ont déjà retenu notre attention et où des projets sont en cours de réflexion :

Dans le Finistère

où depuis plus de 20 ans Evelyne Adam crée des jardins jungle sur des sols lessivés, nous souhaitons créer un centre du vivant qui démontrera de manière simple qu’en bonifiant la Terre, nous pouvons rapidement (en une quinzaine d’années) la régénérer et recréer des forêts. La pratique d’Evelyne Adam démontre par les actes que les scénarios catastrophes ne sont pas une fatalité si nous lançons une nouvelle dynamique collective pour rendre la Terre à nouveau fertile et abondante.

En Ariège

nous prévoyons de créer une école de partage des savoirs.

En Valais

nous travaillons déjà avec des réseaux gravitant entre autres autour d’Isabelle Gabioud, cultivatrice de plantes de montagne et de Sofia de Meyer, fondatrice de la marque Opaline. Nous souhaitons démontrer que leurs projets écosystémiques et coopératifs permettent une viabilité économique et régénératrice pour le vivant. Il est temps que ce type de modèle soit mis en lumière et déployé à large échelle. Depuis dix ans, une économie du vivant à la place d’une « économie de la prédation », n’est plus une utopie.

En Amazonie

La forêt sacrée des Puyanawa, peuple premier d’Amazonie, s’étend sur environ 12 hectares. Cette forêt fait partie des projets de monitoring de la forêt primaire par le peuple Puyanawa. Selon eux, cette terre de leurs ancêtres est l’un des endroits au monde où l’on ressent le plus la notion de pureté.

Vous pouvez directement aider le peuple Puyanawa à racheter les terres de leurs ancêtres sur ce site. Ce projet en cours concerne une surface de plus de 10’000 hectares, chaque hectare étant racheté au prix d’environ 550 reals (environ 130 francs suisses).